Les nuisances olfactives : résumé des évènements :

190327 dossier SEMAG (glissé(e)s)
En décembre 2018, des pluies soutenues ont généré des odeurs pestilentielles qui ont terriblement gêné les habitants riverains, provenant de la décharge de la Malespine (Gardanne), gérée par La SEMAG (Société d’Economie Mixte d’Aménagement de Gardanne).

Voici un résumé des actions :

4 mars 2019 : des odeurs….   signalement auprès d’Airpaca.

8 mars 2019 : à nouveau des odeurs… signalement à la SEMAG qui propose une visite de la décharge.

21 mars 2019 : réunion CIQ/mairie de Fuveau, lors de laquelle le problème est évoqué.

25 mars 2019 : Mme le Maire de Fuveau écrit à la Semag, qui répond le 27, que des travaux vont être entrepris le 17 avril.

13 avril 2019 : le CIQ affiche dans les quartiers Belle Nuit, Les Alphonses, la Roquette le communiqué de la SEMAG.

7 mai 2019 : visite de la décharge de la Malespine avec le Directeur de la SEMAG.

7 mai 2019 : réponse de la SEMAG à la Mme le Maire de Fuveau.

29 novembre 2019 : réunion d’information des membres du CIQ, lors de laquelle le problème est évoqué.

2 mars 2020 : réunion CIQ « Fuveau-Ouest » et CIQ « Les Clapiers » de Gardanne.

21 avril 2020 : à nouveau des odeurs, appel téléphonique auprès du Directeur de la SEMAG, qui précise :

– être au courant du problème, et qu’il envoyait une équipe d’urgence dès jeudi matin.
– qu’il avait fait appel à une autre entreprise, privée, pour le repérage de points faibles et colmatage des fuites.
– que les odeurs ne provenaient pas d’un point précis, mais que ce sont des odeurs diffuses.
– qu’il avait bien reçu le courrier de Mme le Maire de Fuveau du 14 avril, et qu’il apporterait une réponse sous peu,
– et qu’il regrettait ces inconvénients pour les riverains de la décharge.

4 mai 2020 : Réponse écrite du Directeur de la SEMAG :

Comme je vous l’indiquais  précédemment, les chantiers redémarrent à partir de ce jour, avec la mise en place d’une procédure spécifique liée au Covid19

Les cadences risquent donc d’être un peu ralenties

Nous attendons également des informations concernant les délais d’approvisionnement de certains matériaux qui peuvent être sur le chemin critique

Nous estimons, à ce stade, une fin des 2 chantiers biogaz fin juin au plus tard.

10 mai 2020 : encore des odeurs. Message au Directeur de la SEMAG, et signalement à Atmosud.

Que faire en cas d’odeurs ?

Un signalement par internet sur le site d’Atmosud, www.sro-paca.org

Les plaintes sont suivies d’une enquête dès que la Surveillance Régionale des Odeurs en dénombre trois dans les mêmes circonstances de temps et de lieu. Cette enquête est menée par les services de l’État et les exploitants.

Mais les exploitations génératrices d’odeurs sont contrôlées par les services de l’État et doivent respecter les normes en vigueur associées au niveau d’odeur dans l’air. Attention toutefois, le respect des normes ne garantit pas l’absence de gêne pour les riverains. Il n’y a pas de lien entre niveau d’odeur et gêne ressentie.


MARDI 19 MAI :

Le 18 mai au soir, et le 19 mai au matin, des odeurs provenant de la décharge de la Malespine ont été ressenties.

3 signalements ont été envoyés ce matin, 19 mai, à Atmosud, via l’adresse www.sro-paca.org

Si vous ressentez une gêne, n’hésitez pas à vous connecter sur le site,

rubrique, « nous contacter »,

puis « signaler une gêne ».

D’autre part, suite aux signalements du 10 mai dernier, nous vous communiquons la réponse de la SEMAG:

Crée automatiquement suite à une alerte plainte le 09-05-2020 / Rapport édité par CA.

Avis d’inspection :

Réponse de l’exploitant : Nous avons bien reçu ce signalement hier soir par quelques riverains du quartier des Clapiers. Les odeurs déchets et/ou biogaz proviennent probablement de chez nous même si nous n’avons pas constaté d’odeurs particulières sur notre site jeudi et ce jour, le moteur biogaz fonctionne comme à son habitude Pour les odeurs de brûlé, je ne pense pas que nous en soyons à l’origine; on peut s’interroger sur ce qui était brulé probablement par certains riverains (?) Je vous confirme que nos 3 gros chantiers ont redémarré lundi 4 mai (étanchéité digues basses du casier 2, 4 puits de biogaz et création d’une nouvelle alvéole) La cadence va être forcément ralentie suite aux mesures liées au COVID 19. Nous n’avons pas toutes les dates d’approvisionnement pour les 2 premiers, mais espérons réceptionner les chantiers fin juin 2020.